Menu

FEC : Le Mali parmi les bons élèves du FMI

Samedi 1 Octobre 2016

FEC : Le Mali parmi les bons élèves du FMI
Le programme de Facilité élargie de crédit (Fec) qu’a accordé le FMI au Mali pour la relance économique est jugé satisfaisant et classe notre pays parmi les bons élèves du FMI.

“L’inflation pourrait diminuer de 0,5 % et la croissance économique stagnera à 5,3 % en 2017”. Ces propos sont du ministre de l’Economie et des Finances Boubou Cissé qui a reçu le mercredi 28 septembre 2016 une équipe du Fonds monétaire international en séjour au Mali pour préparer un rapport qui sera soumis à l’approbation du conseil d’administration du FMI en décembre prochain.

En fin de mission dans notre pays pour la 6e revue du programme économique et financier, l’équipe du FMI était dirigée par Lisandro Abrego. La mission du FMI a fait un communiqué dans lequel elle salue les efforts du Mali dans la réalisation du programme Fec.


 
Selon le ministre Cissé, ce programme a été accompli par le gouvernement malien avec beaucoup de performance et les résultats sont jugés très satisfaisants. Pour lui, le taux de l’inflation est en baisse et pourrait diminuer à 0,5 % en fin décembre. Et la croissance du PIB restera forte à 5,3 %. Ces propos ont été confirmés par la mission du FMI qui a affirmé que l’économie malienne continue de croitre à un rythme soutenu. Car l’activité économique est tirée aussi bien par les dépenses publiques d’investissement que par la politique accommodante de la BCEAO.

La mission du FMI s’est réjouie de la bonne mise en œuvre du programme. “Tous les critères quantitatifs pour le mois de juin 2016 ont été respectés et des avancées sont enregistrées dans la mise en œuvre des reformes structurelles dans la plupart des domaines”, a-t-elle indiquée.

La loi de finances rectificative 2016 prévoit un assouplissement temporaire de la politique budgétaire pour tenir compte des dépenses publiques d’investissement, sécuritaires et celles liées à la mise en œuvre de l’accord de paix.

Cependant, la mission a constaté un peu de lenteur dans la mise en œuvre des réformes en matière de bonne gouvernance, la lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite. Elle a salué les efforts du Mali pour le redressement économique, et le projet de loi de finances 2017 auquel il a été associé. La mission du FMI a remercié enfin les autorités maliennes pour l’accueil et le dialogue constructif qui a prévalu au cours des discussions.
 



Les News

Flux RSS


Liste de liens

Inscription à la newsletter